Partager


imprimer cette page
Accueil >

Discours du 27 mars 2012

Voyage de mémoire

sur les lieux de la déportation des Juifs de France à Tallinn le 1er novembre 2012

Les participants au voyage de mémoire organisé par le Mémorial de la Shoah ont participé, à Tallinnn, à la cérémonie commémorant les déportés du Convoi 73, le 1er novembre 2012.

 

 La cérémonie s’est déroulée devant la stèle à la mémoire des déportés du Convoi 73 en présence des représentants du Ministre des Affaires étrangères et de la Mairie de Tallinn, et de l’Ambassadeur de France, S.E.M. Frédéric Billet. Lors de cette visite, les participants ont aussi visité la prison de Patareï et se sont réuni avec les représentants de la communauté juive d’Estonie, de l’Ambassade de France et des autorités estoniennes.


Ce déplacement s’est inscrit dans le cadre de la commémoration du 70e anniversaire du début de la déportation des Juifs de France en 1942. Il a conduit le groupe à Auschwitz, Sobibor, Maidanek, Kaunas et Tallinn.

 

 

Discours de M. Olivier Lalieu, responsable de l'aménagement des lieux de mémoire et des projets externes au Mémorial de la Shoah (Cérémonie de recueillement Voyage de mémoire sur les lieux de la déportation des Juifs de France à Tallinn le 1er novembre 2012)   Discours de M. Alar Streimann (Cérémonie de recueillement Voyage de mémoire sur les lieux de la déportation des Juifs de France à Tallinn le 1er novembre 2012), Chancelier du Ministère des Affaires étrangères estoniennes

Discours de S.E.M. Frédéric Billet, Ambassadeur de France (Cérémonie de recueillement Voyage de mémoire sur les lieux de la déportation des Juifs de France à Tallinn le 1er novembre 2012)  Cérémonie de recueillement Voyage de mémoire sur les lieux de la déportation des Juifs de France à Tallinn le 1er novembre 2012

 

Discours de S.E.M. Frédéric Billet prononcé à la cérémonie de recueillement devant la stèle à la mémoire des déportés du Convoi 73 le 1er ovembre 2012 :

 

Monsieur le Secrétaire général, Mesdames, messieurs,

 

Nous sommes aujourd’hui rassemblés ici à Patarei – lieu qui porte encore les traces visibles de son passé. Ce lieu est un trou noir mais également un lieu d’histoire et de mémoire non seulement pour l’Estonie et la France, mais également pour l’Europe.

 

Nous sommes ici pour transmettre cette mémoire, la mémoire de la Shoah aux jeunes générations. Mais ici aussi pour mener tous ensemble le combat contre l’oubli qui est un combat de tous les instants.

 

Comme le soulignait récemment François Hollande, le Président de la République française à l’occasion du 70ème anniversaire de la commémoration du Vel d’Hiv, „l’enjeu est de lutter sans relâche contre toutes les formes de falsification de l’histoire, mais aussi contre la tentation du relativisme. Ce crime reste par nature, par ses méthodes, un abîme unique dans l’histoire des hommes“.

 

Aussi, sachons en tant qu’Européens, célébrer nos jours de grandeur, mais également reconnaitre les pages noires de notre histoire, car notre mémoire doit être une et indivisible.

 

Eduquer – sensibiliser- transmettre – telle est notre responsabilité. Sachons être à la hauteur de nos obligations. Sachons être digne de tout ceux dont il ne reste aujourd’hui que le nom du convoi inscrit sur cette stèle.

 

Je vous remercie de votre attention.

 

Frédéric Billet, publié le 05.11.2012

 



PAGE SUIVANTE