Partager


imprimer cette page
— plus d'infos —


La Coupole


Rue du Mont-à-Car
62570 Helfaut
Tél. : +33 (0) 321 12 27 27
Fax : +33 (0) 3 21 39 21 45

Site internet: www.lacoupole-france.com


Logo La Coupole



La Coupole

 

Le Centre d’Histoire et de Mémoire du Nord–Pas-de-Calais est implanté dans un ancien bunker construit par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, à Helfaut, près de Saint-Omer. Ce blockhaus, édifié par l’organisation Todt, était destiné au stockage, à la préparation et au lancement de la fusée V2.


C’est en 1987 que le Département du Pas-de-Calais décide de transformer ce gigantesque bunker en centre d’histoire. Après dix années de recherches menées par Yves le Maner, La Coupole est inaugurée le 9 mai 1997. Depuis cette date, 1.7 million de personnes l’ont déjà visitée. En 2010, le centre d’histoire a totalement renouvelé sa scénographie.

 

Celle-ci est structurée autour de deux circuits:

- Le premier parcours porte sur les armes secrètes d’Hitler. Wernher von Braun en est le fil conducteur. Des laboratoires secrets du centre de recherches de Peenemünde au rêve accompli d’aller marcher sur la Lune, le visiteur découvre ce chapitre du XXe siècle où sont abordées les notions de guerre totale, de bombardement stratégique, de guerre froide… Une analyse comparée de photographies permet de comprendre les terribles conditions de vie et de travail des déportés de Dora chargés d’assembler les fusées V2.

 

- Le deuxième parcours est intitulé « Le Nord–Pas-de-Calais dans la main allemande ». Plusieurs grands thèmes sont développés : la violence de l’invasion, la pression massive de l’occupant entre 1940 et 1944 sur la population civile, les formes particulières de la résistance dans la région, la persécution des Juifs, la collaboration et les différents visages de la Libération, etc.
Ce circuit s’achève par un espace consacré à la déportation et au génocide. Un « Mémorial des déportés et des fusillés » rend hommage aux milliers de victimes du régime nazi de la région Nord–Pas-de-Calais.


Lorsque le visiteur retrouve la lumière du jour, il aura, on l’espère, mieux compris les drames et les violences du XXe siècle et appréciera la chance qu’il a de vivre dans une Europe en paix.