Partager


imprimer cette page
— plus d'infos —


Mémorial de Compiègne
Mémorial de l'internement et de la déportation


2 bis avenue des Martyrs de la Liberté

60200 Compiègne
Tél: 03 44 96 37 04
Fax: 03 44 96 37 09
Site internet: www.memorial-compiegne.fr


Logo du Mémorial de Compiègne


Façade du Mémorial de Compiègne

Mémorial de Compiègne

Mémorial de l'internement et de la déportation - Camp de Royallieu

 

Construite en 1913, la caserne militaire de Royallieu, qui s’étendait sur 20 hectares, fût transformée en camp d'internement pour prisonniers politiques de 1941 à 1944. Une partie de l'ancien camp a été conservée pour devenir le Mémorial de l'internement et de la déportation. Il a été inauguré le 23 février 2008.

 

A l’intérieur des baraquements, le parcours historique permet, grâce aux nouvelles technologies audiovisuelles, de raconter l'histoire des internés à travers des témoignages sonores, des documents écrits (lettres manuscrites, documents administratifs, photographies), et des projections. Environ 50 000 personnes (prisonniers politiques, Résistants, Juifs, étrangers) ont transité par ce camp pour être déportés vers Buchenwald, Auschwitz, Neuengamme, Mauthausen, Dachau, Sachsenhausen ou encore Ravensbrück. Près de la moitié ne sont pas revenus.


 L'ensemble du site est porteur de Mémoire, y compris le Jardin, mis en valeur par l'architecte Jean-Jacques Raynaud avec des stèles de verres et des chaises parlantes qui évoquent chaque chapitre de l'internement à Royallieu, racontés par les internés eux-mêmes, de l'arrivée jusqu'au départ en déportation. Ainsi, le Mémorial permet de comprendre aujourd’hui comment les Allemands sont passés d’une politique de répression, marquée par les fusillades d’otages, à une politique de déportation, y compris raciale.