Partager


imprimer cette page
— plus d'infos —


CERCIL


45 rue du Bourdon-Blanc
45000 Orléans
Tél. 02 38 42 03 91

Site internet: www.cercil.fr


Musée-Mémorial et Centre de ressources
Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le lundi sur rendez-vous.
Nocturne le mardi jusqu’à 20h. Fermé le samedi.

Pour les groupes, tous les jours sur rendez-vous.

L’équipe du Cercil est présente du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30.



CERCIL

 

Centre d'Etude et de Recherche sur les camps d'internement dans le Loiret (Beaune-la-Rolande, Pithiviers et Jargeau) et la déportation juive.
Musée-Mémorial des enfants du Vél' d’Hiv'.

 

Depuis 1991, le Cercil travaille sur l’histoire et la mémoire des camps d’internement de Beaune-la-Rolande, Pithiviers et Jargeau, tous trois situés dans le Loiret, et la déportation juive.

 

Entre le 14 mai 1941 et juillet 1943, plus de 16 000 Juifs, dont près de 4 500 enfants, ont été internés dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande , avant d’être déportés et assassinés à Auschwitz-Birkenau. En 1942, huit convois partirent directement des gares de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers pour Auschwitz.

 

Entre avril 1941 et décembre 1945, 1 190 Tziganes, dont 700 enfants, ont été internés dans le camp de Jargeau.


Depuis 2011, le Cercil est installé dans de nouveaux locaux où on peut découvrir une exposition permanente présentant l’histoire de ces camps autour d’archives, d’analyses et de témoignages. Un mémorial consacré aux enfants du Vél' d’hiv' permet d’évoquer la vie des 4 500 enfants juifs internés dans le Loiret et assassinés à Auschwitz-Birkenau.


Il comprend également un centre de ressources et d’archives. Un pôle pédagogique composé de deux professeurs mis à disposition par l’Education nationale et de médiateurs, est un interlocuteur privilégié pour les enseignants. Sont organisés des visites sur le site de Pithiviers, des ateliers pédagogiques, des visites interactives de l’exposition permanente, des rencontres avec des témoins. Sont accompagnés les projets initiés par les établissements, les recherches des étudiants et les TPE des lycéens.


Ouvert aux chercheurs et au public, le Cercil est ainsi à la fois un lieu de recherche, de mémoire et d’éducation.