Partager


imprimer cette page
Accueil > Histoire > La Shoah en Europe : l'extermination des Juifs d'Europe

— repères —

L'antisémitisme au cour de l'idéologie nazie


La vision nationale-socialiste, largement développée par Hitler dans Mein Kampf, est fondée sur le principe de l’existence de races, fondamentalement inégales entre elles, qui  déterminent de manière immuable la place de chacun dans une hiérarchie politique, sociale et culturelle.

Au sommet de cette classification, « les Aryens, présupposés fondateurs de l’humanité, incarnés par les Allemands, peuple de maîtres à qui il revient de dominer le monde ».

En bas se trouvent les Slaves.
Les Juifs sont placés en dehors de l’espèce humaine, assimilés à des parasites à éliminer.

 

L’antisémitisme est d’ailleurs au centre de la conception nazie du monde. Selon les nazis, les Juifs animent une conspiration mondiale et gangrènent les peuples. Ils sont jugés responsables de la défaite de l’Allemagne en 1918 et de son déclin.

Si Hitler se présente comme un théoricien novateur, le mythe qu’il développe à propos des Juifs puise ses racines dans le passé de l’antijudaïsme chrétien et dans celui de l’antisémitisme moderne né au XIXe siècle.


La Shoah en Europe


La Shoah se caractérise par trois facteurs historiques majeurs :
- l’intention d’anéantir entièrement un peuple et une civilisation;

- la mobilisation de moyens criminels massifs par un appareil d’Etat bureaucratique et centralisé;

- le nombre des victimes.


L’extermination des Juifs d’Europe se double d’une volonté d’effacer toute trace du massacre et d’en masquer la réalité jusque dans le vocabulaire employé («Solution finale de la question juive», «transfert à l’Est», «traitement spécial»…). Evénement sans équivalent, la Shoah marque une rupture brutale dans l’histoire de l’espèce humaine que la haine séculaire des Juifs et l’antisémitisme viscéral d’Adolf Hitler ne suffisent pas à expliquer.

 

Le retour à la chronologie permet de reconstituer les mécanismes historiques ayant conduit de l’exclusion juridique des Juifs dans l’Allemagne des années 30 à leur extermination programmée et systématique à l’échelle du continent européen.



PAGE SUIVANTE